En souvenir des victimes de l’Holocauste, Guterres appelle à s’opposer à la division — Enjeux mondiaux


Célébrant samedi la Journée internationale de commémoration à la mémoire des victimes de l’Holocauste, il a souligné les millions d’enfants, de femmes et d’hommes juifs, ainsi que d’innombrables autres, qui ont subi la persécution et la mort pendant cette période sombre.

« Nous honorons leur mémoire. Nous sommes aux côtés des survivants, de leurs familles et de leurs descendants. Nous nous engageons à ne jamais oublier – et à ne jamais laisser les autres oublier la vérité sur ce qui s’est passé », a-t-il déclaré.

La Journée internationale de commémoration est célébrée chaque année le 27 janvier, date à laquelle le camp de concentration et d’extermination nazi d’Auschwitz-Birkenau a été libéré en 1945.

La célébration de cette année, sur le thème « Reconnaître le courage extraordinaire des victimes et des survivants de l’Holocauste », rend hommage au courage de tous ceux qui ont résisté aux nazis, malgré les graves risques.

“Nous devons nous souvenir”

M. Guterres a souligné la pertinence de cette journée commémorative dans le monde d’aujourd’hui, où la haine antisémite se propage rapidement, notamment en ligne.

“Mais aujourd’hui plus que jamais, nous devons nous rappeler”, a-t-il déclaré, “que la diabolisation de l’autre et le mépris de la diversité sont un danger pour tout le monde… et que le sectarisme contre un groupe est le sectarisme contre tous.”

“Nous devons résoudre”

Citant l’ancien grand rabbin du Royaume-Uni, Jonathan Sacks, le chef de l’ONU a rappelé à la communauté internationale que « la haine qui commence avec les Juifs ne finit jamais avec les Juifs ».

« Aujourd’hui, en particulier à la suite des odieux attentats terroristes du Hamas du 7 octobre, nous devons donc décider de nous dresser contre les forces de la haine et de la division », a-t-il déclaré, appelant à condamner fermement toutes les formes de racisme, de haine et de préjugés.

M. Guterres a souligné la nécessité de dénoncer la discrimination et l’intolérance, insistant sur la défense des droits de l’homme et de la dignité de chaque individu.

« Ne perdons jamais de vue l’humanité de chacun et ne baissons jamais la garde », a-t-il exhorté.

« À tous ceux qui sont confrontés aux préjugés et à la persécution, disons clairement : vous n’êtes pas seuls. Les Nations Unies sont à vos côtés.

“Notre devoir essentiel”

Audrey Azoulay, Directrice générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) a appelé à renforcer notre engagement à partager la mémoire des victimes de l’Holocauste « pour passer le flambeau aux générations futures ».

« Pour honorer les victimes, mais aussi pour former les générations futures à identifier et combattre les discours de haine, cette Journée internationale nous rappelle notre devoir essentiel de mémoire », a-t-elle déclaré.

« Puissions-nous rester vigilants », a-t-elle ajouté, rappelant l’avertissement donné par l’écrivain hongrois et survivant des camps Imre Kertész, selon lequel « Auschwitz n’était pas un accident de l’histoire, il existe de nombreux signes indiquant que sa répétition est possible ».

Les sœurs Selma Tennenbaum Rossen et Edith Tennenbaum, survivantes de Pologne, s'adressent à la cérémonie commémorative de l'Holocauste des Nations Unies, organisée à l'occasion de la Journée internationale de commémoration à la mémoire des victimes.

Photo ONU/Manuel Elías

Les sœurs Selma Tennenbaum Rossen et Edith Tennenbaum, survivantes de Pologne, s’adressent à la cérémonie commémorative de l’Holocauste des Nations Unies, organisée à l’occasion de la Journée internationale de commémoration à la mémoire des victimes.

Événements commémoratifs

Des cérémonies commémoratives ont eu lieu dans les bureaux des Nations Unies du monde entier, notamment au siège des Nations Unies à New York, à l’Office des Nations Unies à Genève et au siège de l’UNESCO à Paris.

Lors de la cérémonie à New York vendredi, les survivants de l’Holocauste Christian Pfeil et les sœurs Edith Tennenbaum Shapiro et Selma Tennenbaum Rossen ont partagé leurs histoires, accompagnés d’une prière du chantre Daniel Singer et de performances du violoniste Doori Na, des chanteurs Petra et Patrik Gelbart.

Une vidéo de la cérémonie est disponible ici.



Source link