Les procureurs français enquêtent sur Nestlé pour des traitements à l’eau minérale


PARIS, 1er février — Le parquet français a annoncé hier avoir ouvert une enquête sur des pratiques frauduleuses présumées de la part de la division des eaux du géant alimentaire suisse Nestlé, après que celle-ci ait admis avoir traité l’eau de ses plus grandes marques françaises, notamment Perrier et Vittel.

L’enquête annoncée par le parquet d’Epinal fait suite à une enquête gouvernementale rapportée par les médias, selon laquelle près d’une marque d’eau minérale sur trois en France subit un traitement de purification censé être utilisé uniquement sur l’eau du robinet.

L’enquête a été ordonnée à la suite d’une plainte déposée par l’ARS, a indiqué à l’AFP le procureur Frédéric Nahon, sans préciser la date de son ouverture.

Des enquêtes “sont toujours en cours, notamment pour établir si le label eau minérale ‘naturelle’ est trompeur ou non”, a-t-il ajouté.

Publicité

Le quotidien régional Vosges Matin précise que l’enquête a été ouverte en janvier 2023.

Nestlé Waters a déclaré cette semaine avoir fait passer certaines eaux, comme Perrier et Vittel, à la lumière ultraviolette et à des filtres à charbon actif « pour garantir la sécurité alimentaire ».

Nestlé a déclaré avoir « perdu la notion de l’importance de se conformer à la réglementation » mais que toutes les marques concernées répondent désormais aux exigences françaises.

Publicité

La loi française, basée sur une directive de l’Union européenne, interdit la désinfection de l’eau minérale, censée être de qualité naturelle, avant sa mise en bouteille. -AFP



Source link